L’écomusée de Marquèze

Dans les années 1930, Georges Henri Rivière (1897-1985) lançait à Paris le projet de musée national des Arts et Traditions Populaires dans la perspective d’établir des musées de plein air en région. Infatigable muséologue, il participe ensuite à la création d’une multitude de musées dans le monde et à la définition du concept révolutionnaire d’écomusée.


L’écomusée de Marquèze, ouvrant partiellement en 1969 sous le nom de « Musée de plein air des Landes-Marquèze », bénéficie de son expertise et de son pouvoir de persuasion auprès des autorités locales. Impliqué durant plus de 10 ans dans ce projet, il comprend rapidement l’adéquation entre le tout nouveau statut de Parc naturel régional, institué par le Général de Gaulle en 1967, et l’idée naissante d’écomusée. Outil au service du développement local, à caractères interdisciplinaire, expérimental et innovant, le couple Parc régional-écomusée a trouvé son terrain d’expérimentation : le Finistère puis les Landes de Gascogne. Mais ceci n’est que le début de l’aventure…

Enregistrement de Georges Henri Rivière qui évoque ses origines et la création de l’écomusée de Marquèze, 1977 © Collection de l’écomusée de Marquèze – PNR des Landes de Gascogne

Suite de l’enregistrement de GHR sur l’historique de l’écomusée de Marquèze, 1977 © Collection de l’écomusée de Marquèze – PNR des Landes de Gascogne


Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s